Pour nous joindre : 06 72 32 55 61   Par courriel
Basée à Paris - Interventions Paris - France - International - Français-Anglais
FacebookTwitterLinkedinViadeoFeed

Plaisir et alimentation au programme de la Chaire Unesco Alimentations du monde

Plaisir et alimentation au programme de la Chaire Unesco Alimentations du monde
Pour son rendez-vous annuel, la Chaire Unesco* "Alimentations du monde" a consacré son Colloque annuel international au thème : Se nourrir de plaisirs. Pour l'occasion, des experts venus du Japon, de la Suisse et du Brésil se sont confrontés aux experts Français. 

Le colloque, qui s'est tenu le 3 février 2017, a abordé les liens multiples qui unissent plaisirs et alimentation. Beau programme ! Pour découvrir le résumé des organisateurs, lisez la suite, pour télécharger les conférences, cliquez  ici


"La recherche du plaisir est aux fondements des pratiques alimentaires et ne représente pas une cerise sur le gâteau qui viendrait en supplément après la satisfaction des besoins nutritionnels. De fait, l’expérience alimentaire concerne tous nos sens, comme autant de sources de plaisirs :
la vision (qui peut nous mettre « l’eau à la bouche », ou inversement…),
le toucher (pour évaluer la texture des aliments),
l’ouïe (pour entendre le croquant ou le croustillant par exemple)
et bien sûr l’odorat et le goût.

L’alimentation est donc un processus multisensoriel, auquel il faut conjuguer le poids des représentations et celui des souvenirs qui y sont attachés. Manger réveille des émotions associées à la mémoire des expériences passées (la fameuse madeleine de Proust). Ajoutons enfin le plaisir de la transmission, construit socialement et culturellement autour de valeurs, symboles, etc., et le plaisir de partager les aliments en mangeant à la même table (commensalité).

Comment le système nerveux analyse-t-il toutes ces informations sensorielles et quelle signification hédonique va-t-il leur donner ? Le plaisir sensoriel contribue-t-il à une alimentation plus saine ? Comment l’industrie alimentaire développe-t-elle des produits qui parlent à nos sens ? Le plaisir de manger ne vaut-il que s’il est partagé ? Dès lors, comment mieux partager la gastronomie, cet art de faire bonne chère ?"

*Créée au printemps 2011 par Montpellier SupAgro , la Chaire en alimentations du monde (AdM) est labellisée par l’UNESCO dans le cadre du programme international Unitwin/Chaires UNESCO, en partenariat avec les institutions d’Agropolis International. Elle reçoit aujourd’hui le soutien d’Agropolis Fondation et de la Fondation Daniel et Nina Carasso. L'objectif ? Accroître et diffuser les connaissances sur les systèmes alimentaires dans le monde (urbains notamment), sur leur diversité, leurs dynamiques et leurs impacts sur l’Homme et l’environnement, dans un objectif de développement durable : amélioration qualitative des diètes alimentaires, réduction des inégalités d’accès à l’alimentation, itinéraires techniques de production et logistique optimisés, limitation du gaspillage alimentaire et recyclage des déchets, filières à ancrage territorial, pratiques alimentaires, etc. 
5 trucs pour trouver le sommeil
Quand la gastronomie s'invite au Tour de France

Sur le même sujet: